jeudi 20 novembre 2014

PKP et les journalistes ...

Bon ! Vous l’avez lu comme moi depuis une semaine : les journalistes des différents médias talonnent Pierre Karl Péladeau. Pour tous les sujets sur lesquels il se prononce. Le monsieur commence même à être essoufflé par la chose, pour ne pas dire ‘’tanné’’. Même qu’il a manifesté publiquement la volonté qu’on cesse de le ‘’harceler’’ sur son cellulaire. Pauvre PKP ! La partie ne fait que commencer ! Il n’a même pas annoncé sa candidature à la chefferie … Imaginez après !!!

Mais dans tout ça, une petite chose est ressortie et n’a pas fait de vague. Je parle ici de Pierre Craig, journaliste (animateur de La Facture), mais aussi président de la Fédération Professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), qui hier, est intervenu dans le dossier PKP pour aviser ce dernier qu’il devait se faire à l’idée que les journalistes vont chercher à lui parler.

Ya une semaine, la fameuse FPJQ, présidée par Pierre Craig, tenait son congrès annuel. Et j’ai appris que ledit congrès était commandité par Gesca (de La Presse), Radio-Canada et Bell qui, par un curieux hasard, se veulent les trois ennemis jurés du groupe Québécor.

Comment des journalistes (supposément indépendants) en congrès, peuvent-ils aller bouffer et prendre quelques verres de vino commandités par ces employeurs dont ils se targuent d’être indépendants ? Je pose la question à monsieur Craig, le président de la gang ! Malheureusement, je n’ai pas le numéro du cell de monsieur Craig …



mardi 7 octobre 2014

Postes Canada : de la merde !

Mais non ! Je ne vous parlerai pas de cette menace d’annuler prochainement la livraison du courrier à domicile dans les grandes villes. J’aime pas, mais bon, on verra bien.
Je veux plutôt parler de l’information à Postes Canada.

Ya quelques semaines, j’ai vu une pub télé où on parlait d’une nouvelle pièce de monnaie de $20 qu’on pouvait se procurer en allant aux comptoirs de postes Canada. Ce matin, j’enfourche mon vélo et je fais le kilomètre qui me fait atterrir au comptoir postal situé dans une Pharmacie Jean-Coutu. J’entre et arrive au comptoir. Je demande à la belle dame de me montrer ces belles pièces de monnaie que je vais offrir à mon petit-fils James pour sa fête vendredi. J’en veux 5 ! Je sais que ça va le faire tripper.

La dame, désolée, me dit qu’elle n’en a pas et que ça n’est disponible que dans les comptoirs des vrais bureaux de Postes Canada.

Grrr ! Je rage un brin mais je fais quand même un sourire tiède à la dame et je ré-enfourche mon vélo pour revenir chez moi. Merde ! Une averse …

Rendu chez moi (pas en lavette mais pas loin), je m’assèche et je me place devant mon ordi pour trouver le ‘’vrai’’ comptoir le plus près de chez nous. À partir de mon code postal, on m’indique une quinzaine de bureaux dans mon coin. Mais ce sont toutes des pharmacies (Jean-Coutu, Pharmaprix ou Famili Prix etc) avec les adresses mais … aucun numéro de téléphone pour que je puisse savoir si oui ou non, les pièces de monnaie sont disponibles.
Je vais donc dans PagesJaunes.ca avec Postes Canada comme base. On me liste tous les comptoirs de la Ville (pharmacie ou autres) avec … le même câliss de numéro de téléphone, c’est-à-dire le 1-800-267-1177 …

J’appelle donc ce foutu numéro. Attente de 10 minutes. Le gars se met à parler avec moi (en français avec un ti-accent anglais). Il ne sait pas trop de quoi je parle. Les pièces de monnaie ? Ben là … Qu’importe …

J’oubliais ! Avec ce numéro de téléphone (le 1-800), on nous avertis avec la voix robot, que les téléphonistes ne peuvent pas nous donner les numéros de téléphones des comptoirs … Kessé ça, me suis-je demandé …

Après ses recherches, le téléphoniste me donne une adresse sur rosemont. Bon! OK ! Puis-je les appeler pour savoir s’ils ont les pièces de monnaie ? Malheureusement, je ne peux vous donner le numéro. Comment ça ? Il me répond qu’il n’y a habituellement que 2 employés et qu’ils n’ont pas le temps de répondre au téléphone.

Fuck ! Je ne ferai pas deux kilomètres de pédalage demain pour arriver là et me faire dire qu’ils n’ont pas de pièces de monnaie à vendre.

Je continue et je trouve un numéro de Jean-Coutu avec un comptoir postal dans le Plateau. Le gars me dis que … non .. ils n’ont pas les pièces mais que le comptoir du Complexe Desjardins en a … Mais il n’a pas le numéro de téléphone, bien sûr !

J’appelle au Complexe Desdjardins et … yéééé … on me donne le numéro du comptoir de Postes Canada. J’appelle et la gentille demoiselle me dit que oui … ils ont des pièces, mais … laquelle je veux ? Quoi ? Y en a plusieurs ? Oui qu’elle me dit ! Pas grave, je vaichoisir dans le lot.

Mais, il ne nous en reste qu’une seule monsieur, qu’elle me dit … Mais je peux vous en commander … La fête de James, c’est dans trois jours !!!

J’ai comme failli abandonner. Mais 30 minutes plus tard, dans la liste sans téléphone, une adresse de Pharmaprix pas trop loin de chez nous … J’ai trouvé le téléphone de … la pharmacie. J’accède au comptoir postal et la demoiselle me dit … OUI nous en avons et vous aurez le choix. J’y vais demain matin …

Tout ça pour vous dire que Postes Canada, côté info, c’est de la merde. Oui, oui, ya un paquet de gugusses sur le web. Mais ya pas tout ! Pour le reste … on repassera.

En passant, j’ai demandé au gars du 1-800 … Connais-tu vraiment Montréal ? Réponse négative. Alors de quel endroit tu me parles ? Réponse : Hamilton, Ontario !


J’ai beau être un brin ‘’moderne’’ et pianoter sur le web, mais batinsssse, quand tes employés ne peuvent même pas répondre au téléphone, pas surprenant que les facteurs soient en tab … !

mercredi 24 septembre 2014

Mommy ! Assommés vous serez ...

Hier matin, j’ai enfourché mon vélo et me suis rendu au Cinéma Beaubien. Même pas 10 minutes de pédalage … 10 h 30 et les lumières s’éteignent dans la salle 1. La salle n’est pas pleine. À peu près 10 gars et … une cinquantaine de filles. Donc, environ 60 spectateurs. J’en suis impressionné. Milieu de semaine et le matin, 60 spectateurs, c’est beaucoup me semble-t-il.

Et j’ai visionné ce film de Xavier Dolan.  135 minutes. Et j’étais assommé quand je suis sorti de là à 13 heures. J’ai ri, j’ai pleuré et, surtout, j’ai été en tab … après ce jeune homme magnifiquement interprété par Antoine-Olivier Pilon, ce jeune ado complètement mêlé dans son cerveau et dans sa relation avec sa Mommy.

Tout le long du film, on se sent comme des espions qui épient discrètement les trois personnages principaux. Pas de catastrophes capotées dans l’histoire. Des gens qui vivent dans le voisinage, genre. Mais … ouf !

J’étais déjà fan de cette Anne Dorval. Mais dans ce film, elle explose et son talent immense de ‘’péteuse de crise’’ vous éblouira. Plusieurs crises de nerfs, mais aussi des moments de tendresse déboussolée …

Et aussi cette Sophie Clément, tellement loin de la Shandy d’Unité 9. Une actrice hors pair qui doit composer avec le langage bégayant de son personnage. Et qui, malgré ce handicap, apporte l’espoir à cette voisine de Mommy pognée avec son fils incontrôlable.


Je vous le souhaite. Allez voir ce chef-d’œuvre modeste (mais quand même chef-d’œuvre) de ce Xavier Dolan. Vous en ressortirez … assommés … comme moi.

samedi 6 septembre 2014

Excessivement ... excessif !

Ce mot de treize lettres est utilisé … excessivement par les commentateurs à la télé. C’en est devenu comme une verrue dans le langage.

Comment un demi de football ou un ailier au hockey peut être … excessivement rapide ? Excessivement, ça signifie … trop ! Comment peut-on bouger trop vite dans un sport ? Extrêmement rapide, d’accord mais pas excessivement quand même !

Un lancer frappé de PK Subban excessivement puissant ! Ah oui ?

Le discours du maire Coderre excessivement réaliste! Ah oui ?

La passe du quart-arrière des Alouettes excessivement précise ! Ah oui ?

La défensive du boxeur Jean Pascal excessivement efficace ! Ah oui ?

Le dernier tube de Marie-Mai excessivement populaire ! Ah oui ?


L’adverbe excessivement est devenu un must dans le blabla des commentateurs télé, surtout les sportifs qui s’abreuvent à l’exagération pour exciter leur auditoire. Comme l’impression qu’ils mélangent excessivement avec extrêmement. 

Excessivement, c’est trop, c’est l’excès, ça déborde et ça dépasse l’entendement. Un humoriste ne peut pas être excessivement drôle et un politicien ne peut pas être excessivement honnête. Extrêmement, peut-être, mais pas excessivement. Comme la nourriture biologique ne peut être excessivement bénéfique pour la santé. Ou un blogueur excessivement clair dans son texte …



lundi 11 août 2014

R.I.P. l'abbé Raymond Gravel

Deux courtes phrases relevées sur mon Facebook relativement au décès de ce prêtre québécois pas comme les autres.

Ma sœur Lou : Si il y en avait eu plus comme lui... On aurait pas viré de bord sur la religion catholique me semble.
.
Mon cousin Pat : Un témoin de la tendresse et de l'amour du Dieu de l'Évangile....


Ce monsieur avait vraiment une aura hors de l’ordinaire. Il dégageait vraiment quelque chose de rare de nos jours. Je suis vraiment touché par son décès, même s’il était annoncé depuis quelques mois.



jeudi 8 mai 2014

vendredi 11 avril 2014

Cré Pauline ...

 Pour moi, le principal explicatif de cette déconfiture c'est dame Pauline et ses conseillers DIRECTS qui ont mal réagi aux pics de la campagne. Le manque d'aura positive de Pauline, son air bête naturel (qui n'enlève rien à sa compétence mais bon ...), Sa richesse et son aisance soupçonnée ne la rendent pas sympathique et son charisme n'est pas très fort. Ça n'explique pas tout, bien sûr, mais les électeurs n'ont pas le temps ni l'intelligence requise pour analyser en détail les programmes des partis et se faire une opinion. Et quand je dis intelligence, je ne suis pas snobinard. Leur intelligence est active dans d'autres domaines moins exigeants. Et les médias (très influents) préfèrent la manchette spectaculaire ... 

Pourquoi les fameux conseillers directs n'ont pas opté pour ... la vérité et suggéré à la PM de déclarer qu'il n'y aurait PAS de référendum dans le prochain mandat ? Ce sont de tristes cons trop imbus de leur supposée supériorité. Résultat = crash !

vendredi 28 mars 2014

Administrer le Québec ...

Comment vouloir confier le volant à l’équipe libérale ? Mais qui donc dans l’équipe de Philippe Couillard pourrait vraiment améliorer la situation actuelle, compte tenu des antécédents pas si lointains du libéralisme québécois que dirigeait Jean Charest ? Qu’est-ce que Philippe Couillard dirigerait comme équipe ? À la Santé, le sieur Barrette qui poursuivrait l’essentiel de sa carrière dédiée à l’amélioration des conditions de travail des médecins spécialistes avec sa fronde innée pour les engueulades ? Aux Finances, qui pourrait succéder au démissionnaire Raymond Bachand qui avait acquis une certaine crédibilité à la fin du triste  régime Charest ? Aux travaux publics (hyper important dans les années qui viennent), Sam Hammad qui a déjà démontré sa totale incompétence dans le domaine ? Bon ! J’arrête …


L’équipe du Parti Québécois gère la place depuis 18 mois et, disons-le franchement, dans les conditions difficiles et handicapantes d’un gouvernement minoritaire. Les adversaires ont sauté sur la situation de l’emploi pour dénigrer l’efficacité du PQ en la matière. Mais diantre (!), un gouvernement n’est pas responsable de tous les maux économiques avec un petit 18 mois de service ! Les fermetures d’usine sont décidées dans le privé, non ? Et le gouvernement précédent (celui du libéral Charest) ne peut être disculpé d’une tendance que le marché global pourrait complètement inverser dans les années qui viennent.

Le seul argument des libéraux qui produit l’effet escompté pour rallier les électeurs, c’est le spectre du référendum. Une hypothèse farfelue. Comment imaginer que le PQ irait de l’avant avec ce projet totalement voué à l’échec dans le contexte des prochaines années ? Ce projet de pays ne pourra être amorcé que si, et seulement si, le Québec tire son épingle du jeu économiquement parlant et replace sa situation financière délabrée par les 10 années de l’administration libérale qui a gonflé le déficit accumulé de $60 milliards. Allons-nous confier notre portefeuille à une équipe formée par les mêmes acteurs ?

J’émets en conclusion, un dernier souhait. Un souhait adressé spécifiquement aux électeurs de La Pinière sur la Rive-Sud de Montréal. Même si les libéraux forment le prochain gouvernement, SVP, gens de Brossard, n’élisez pas Gaétan Barrette. Allez-y avec dame Fatima. SVP. Le Québec vous en sera reconnaissant …




samedi 15 mars 2014

87 ans et ... toujours dans le beat !


Jeudi, c'était le party pour la fête de Chantal

Et la belle Lorraine ne pouvait rater ça !

lundi 24 février 2014

Rambo's coming ? Ouain pi ?


Bernard Gauthier, surnommé Rambo, arrive à la Commission Charbonneau, probablement mardi ! Ça va donner un petit coup spectaculaire mais, je vous le dit tout de suite, le gars n’aura pas l’air fou et trop capoté. Pourquoi ? Parce qu’il va démontrer qu’il avait raison, tout simplement.

T’es entrepreneur, tu remportes un contrat quelconque sur la Côte-Nord. T’es heureux. Quelques mois plus tard, t’arrives dans le coin pour réaliser ton mandat. Mais t’amènes avec toi une gang de travailleurs avec lesquels tu fonctionnes habituellement dans ton coin de pays (exemple au Lac St-Jean). Des professionnels avec leurs cartes : plombiers, mécaniciens, chauffeurs, grutiers, électriciens ou manœuvres journaliers.

Mais sur la Côte-Nord, y en a des plombiers, mécanos, électriciens et manœuvres. Et s’ils ne sont pas déjà affectés à un chantier, ben … ils chôment. Le contrat se passe dans leur coin. Est-ce normal que des gars du Lac, d’Abitibi ou de Montréal viennent travailler quelques mois (ou quelques années) dans leur face comme ça ? Mettons que je serais un peu (pas mal) en ta !

Alors mister Rambo, qui représente ces gars-là, est allé brasser la cage à quelques reprises semble-t-il. Pour forcer les contracteurs à choisir des gars de la place (à compétences égales) pour faire la job. S’il manque d’ouvriers locaux pour compléter l’équipe, ben … OK pour les gars des autres régions.

Me semble que c’est cool comme ça non ? Que c’est juste et acceptable !

OK ! Ya peut-être eu quelques dérapages occasionnels un brin physiques. Mais, me semble que dans ‘’l’ordinaire’’, aller brasser la cage pour les boys ‘’compétents’’ de ta région, c’est klissement correct et même … noble.

Alors je pense que mister Rambo ne sera pas vraiment coincé par les procureurs de la Commission. Tout au plus, certaines ‘’claques sua yeule’’ ne seront pas … sympathiques, mais je prévois qu’elles seront occasionnelles et que ce sont surtout les ‘’présences intimidantes’’ qui ont prévalu au cours des années. Et avec raison, me semble-t-il. Les boys de la région (peu importe la région) doivent être avantagés, à compétence égale …

Je me trompe peut-être dans ma vision de ce problème. Mais je persiste à dire que les travailleurs locaux doivent avoir préséance.

jeudi 20 février 2014

RadCan = quelle merde !

J'ai suivi le match final de hockey féminin pour la médaille d'or cet aprem. Hyper excitant ! Le Canada qui perd 2 à 0 et qui remonte le chemin et qui égalise le score dans la dernière minute, avec son goaler sur le banc. Victoire en supplémentaire ! Yééééééé !
 
Mais, genre 10 minutes après cette euphorie du but gagnant, qu'aperçois-je ? La distribution des médailles ! Les filles sont vêtues autrement, chandails mais pantalons et souliers, etc. Avec les médaillées d'argent et de bronze, toutes prêtes pour recevoir leurs médailles ...
 
Donc, je dois en déduire que le match était diffusé en différé ? Je me croyais en direct moi ! Mais je ne l'étais pas ... Quelle merde !

jeudi 13 février 2014

Fantasme ...


Bon. OK ! À la base, je suis un grand con. Mais je vais quand même vous faire cette confidence …

Je me promène sur l’Avenue du Mont-Royal et je suis avec mon petit-fils James (7ans). Soudainement, j’aperçois devant, sur le trottoir, … Alex Perron.

On avance et on va bientôt le croiser. Tout juste avant, je prends James dans mes bras, je pointe du doigt la vedette et … je dis à James : regarde James, lui là, c’est ça un vrai fif !

J’ai souvent pensé à cette scène conne. Dans ma tête, comme ça …

Mais … Wô ! Je ne suis aucunement homophobe. Ni anti-gay ! Absolument pas.

Mais ce clown, maniéreux, moumoune dans sa gestuelle et insipide dans ses phrases supposément drôles émises dans de multiples émissions-télé, je … déclame l’indigestion. Intelligent le monsieur, n’en doutons point. Mais ce personnage, poignet cassé, fofolle dans ses (supposées) pensées et tellement conard et imbu de lui-même …

Fin de la parenthèse. On revient à James dans mon fantasme. Un petit maudit curieux, je vous assure.

-         Mais grand-papa Mi … C’est quoi un fif ?

 

-         Un fif ? C’est exactement le monsieur que je viens de te montrer … Pi … poses-moi plus de question …

Bof !

On vient de nous annoncer que Denis Gallant sera probablement le prochain Inspecteur Général pour la Ville de Montréal. Pluie d'éloges pour le monsieur qu'on voit depuis quelques mois à la Commission Charbonneau comme ... interrogateur des ''invités'' à la barre.
 
Bon. Je connais pas vraiment le monsieur ailleurs qu'à la Commission. Mais je peux dire qu'il était, à mes yeux, le moins bon questionneur que j'ai écouté. Pas incisif du tout, laborieux, tourneur en rond, lent à répliquer, etc. Il ne m'impressionnait pas. Comparé à la dame procureure (dont le nom m'échappe), il était ... ennuyant, mettons.
 
Mais bon, hors d'une salle de Cour, il est peut-être ultra efficace et comme big boss, il sera peut-être impressionnant, avec des résultats très satisfaisants. Mais, devant les micros qui ne manqueront pas de lui être placé devant le bec, je ne suis pas certain que les montréalais que nous sommes seront soulagés par ce nouveau gardien de la probité.

lundi 3 février 2014

Métier = policier

Ce matin à Montréal, un monsieur mêlé et fucké a perdu la carte dans le bas de la ville. Choqué pour on-ne-sait-quoi, sa crise de nerfs a produit un ou des appels au 911. Il s'est retrouvé entouré de flics avec ... un marteau (!!!) dans les mains. Les policiers n'ont pu le calmer et la chose s'est terminée avec des tirs de fusils ... Le monsieur est mort ...

Les 7 policiers présents ont été acheminés à l'hôpital pour choc nerveux. Simonac ! 7 sur 7 ! Se seraient-ils trompés de métier ??? Oubedon serait-ce une forme de mise en scène pour la ... défense au tribunal dans quelques mois ???

Record ???

Ça veut dire quoi les records au football ? Hier, au SuperBowl, Preston Manning a réalisé un record = 34 passes complétées dans le match. Pourtant, son club s'est littéralement fait planter 43 à 8 ... Bravo recordman !!!