samedi 9 février 2013

J'aime Richard Martineau


Pourquoi j’aime Richard Martineau ?,  vous entends-je me demander avec un parfum de surprise dans la voix …
Je l’aime parce qu’il se veut l’exemple concret d’un pseudo-intello qui se gargarise d’exciter les matantes et les mononcs de la droite pour empocher son gros salaire et représenter ainsi, d’une façon édifiante, l’exemple parfait d’une pute au service de l’establishment. Je l’aime parce que, avec le temps, il finira par convaincre les hésitants de s’opposer à la grosse bullshit qu’il défend si âprement et si maladroitement.
Avec son petit air ‘’à fesser dedans’’, son approche hautaine et arrogante, son air suffisant de celui qui sait tout, il commence même à tomber sur les nerfs des conservateurs, libéraux et autres tenants de la droite supposément réconfortante et garante de la continuité et du contrôle des biens nantis.
Passer de l’éditorial du VOIR aux chroniques enragées du groupe Québécor, faut le faire ! Ses brefs commentaires spectaculaires engendrent de nombreuses répliques d’approbation ou de total désaccord. Mais ça fait vendre mes amis. Oh que oui ! Et c’est justement là que la pute en retire tous les bienfaits rémunérateurs. La sincérité, il n’en a rien à foutre : ça n’est pas payant ! Plancher des semaines sur un sujet, étoffer la réflexion et aboutir aux conclusions bien pesées : il n’en a pas le temps. Faut produire vite et réjouir l’employeur, sans frustrer les amis du patronat de la pensée droitiste et sans donner l’impression d’être vendu à leur stratégie de contrôle subtil de l’électorat.
Mais avec le temps et la pression de la production, ce brillant monsieur manque de temps pour étoffer son argumentation biaisée. Et sa crédibilité, me semble-t-il, se dégonfle d’elle-même. Le personnage public et la vedette médiatique dégagent progressivement un parfum de frime intellectuelle nauséabond. Et c’est ainsi que j’aime Richard Martineau : un exemple parfait de la société merdique qu’il nous faut corriger …
Richard Martineau n’est pas le seul scribe ou commentateur appuyant le système qui nous gouverne depuis … belle lurette. Mais il le fait tellement maladroitement et de façon tellement antipathique, qu’il commence vraiment à contribuer à sa déchéance et son remplacement éventuel. Richard, je t’aime et j’adore ton incompétence …

5 commentaires:

Zoreilles a dit…

J'ai lu quelque part (!) que ton titre avait été pris au sérieux par quelqu'un qui n'avait visiblement pas daigné lire le contenu de ton article!

Et puisqu'on en parle de ce contenu, ta phrase la plus juste est celle-ci : « Et sa crédibilité, me semble-t-il, se dégonfle d’elle-même.»

J'avais remarqué...

crocomickey a dit…

Quelqu'un a cru que j'aimais Martineau ? J'ai pas vu ça ... :-)

Grand-Langue a dit…

Vous aimez vraiment Martineau? Ça me surprend (!)

De mon côté, je ne peux l'associer à la droite, à la guache ou au centre. Il va là où la cote d'écoute se trouve.

Il est lu, il est écouté, il est vu et il est critiqué. C'est exactement ce qu'il recherche ($).

Je ne connais personne qui le prend au sérieux ou qui analyse ses articles ou ses émissions télévisées, on ne peut même pas se choquer contre lui. Il fait sourire, il donne un spectacle. Plus on parle de lui, plus il encaisse ($). Je crois sincèrement que c'est son seul but. Il fait vendre et cela a une grande valeur ($).

Grand-Langue

crocomickey a dit…

Même longueur d'ondes ... !

dong dong23 a dit…

ralph lauren outlet
canada goose jassen
ugg slippers
michael kors
replica watches
ray ban sunglasses uk
canada goose jacka
salvatore ferragamo shoes
prada outlet
coach wallets
201711.8wengdongdong