samedi 13 novembre 2010

Les trouducs !

Ce matin, un membre du Parti Libéral du Québec a proposé, en assemblée générale, un débat ou une discussion sur la possibilité d'amorcer une enquête publique sur les liens louches dans l'industrie de la construction. Pas un seul des 500 délégués n'a eu les couilles pour appuyer cette demande "de discussion". Juste en parler ...

Dégueulasse !

Un peu plus tard, les militants libéraux ont approuvé la formation d'un comité pour hausser le salaire des députés !!!

5 commentaires:

Accent Grave a dit…

Je me demande si ce membre ayant fait allusion à une enquête sur la construction recevra un appel annonyme, le genre d'appel dont on reconnait l'accent italien!

Accent Grave

Barbe blanche a dit…

Pas besoin d'un appel anonyme, Jean C. va personnellement lui réglé son compte...
Une bonne poursuite en justice, et cet ex militant va en prendre pour son rhume...
(C.= : Charret, ou câlisssse, ou calvert,ou..........)

Guillaume a dit…

Personnellement, je trouve que c'est une bonne nouvelle. Si un seul militant a osé se prononcer publiquement sur la question, ça veut dire que ça bouille dans les coulisses du PLQ. Dans un tel contexte, Jean Charest sera bientôt invité à quitter le parti de façon élégante.

crocomickey a dit…

@ Guillaume
Pour être remplacé par la Couechesne ?
Ouache !
# Barbe
Ya bokou d'autres mots commençant par C. Je te trouve ... charitable !
@ Accent
Justement, on enterre pépé Rizzuto ce matin ...

Zoreilles a dit…

Charest est fini. Avec la pression même de l'intérieur de son parti, la pétition qui circule depuis hier, les demandes viennent de partout pour une commission d'enquête publique sur la construction. Si Charest la met en place (sous la pression) il est cuit et s'il ne la fait pas, il est cuit de toute manière.

On dit Charest pour faire plus vite mais c'est tout ce système-là qui est pourri de l'intérieur. Ça se fait au grand jour maintenant, on ne prend même plus la peine de s'en cacher.