dimanche 7 novembre 2010

Une grosse pub à Paris

C’était en 1995. Le voyage était acheté depuis longtemps : je m’en allais à Paris avec Denis et Jackie. Départ le 24 juin. Une semaine de rêve.

Deux mois avant le départ, le kliss de Denis m’apprend (debout à mes côtés dans l’urinoir de la brasserie) que la veille de notre départ, hé bien … il va épouser Jackie. Devant mon désarroi, il me dit que tout est OK et que je serai simplement … leur photographe pour le voyage de noces !

Un souvenir absolument magique que cette escapade parisienne. Mon premier (et seul) voyage dans … les Europes comme on disait. Je ne m’allongerai pas sur les détails de cette aventure indélébile dans mon âme. Je m’arrêterai plutôt à cette pub géniale que nous avions visionnée au hasard d’une promenade dans une petite rue (ruelle) quelconque d’un quelconque arrondissement.

Sur le mur, une affiche géante, genre 3 mètres de haut par 5 ou 6 mètres de large. Une photo de … Éric Lapointe qui, à l’époque, était à peine connu au Québec. Et le texte nous apprenant qu’il allait faire le Palais des Princes, la plus grosse salle de Paris, genre l’équivalent du stade Olympique à Montréal. Tous les trois, nous sommes assommés ben raide. Hey ! Éric Lapointe à Paris !

Puis, on remarque une petite ligne de texte au bas de l’immense affiche : en deuxième partie : les Rolling Stones ! Quelques secondes d’hésitation et on arrive à comprendre le stunt et la blague : notre québécois fera … la première partie du show des légendaires brittaniques. Une pub géniale, convenons-en et chapeau au gérant québécois qui a réussi à placer son poulain en amuse-gueule pour cette grosse production.

Me souviens aussi que le photographe amateur que j’étais (et que je suis toujours) était krissement frustré de n’avoir pu photographier cette affiche géniale, son rouleau de « 36 poses » étant arrivé … au bout du rouleau ! Shit !

Remember Denis and Jackie ?

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Les français avaient du temps à perdre !!!

Claire a dit…

Ouin...ça c'est un vrai fan!

crocomickey a dit…

Y en a de toutes les sortes !

:-)

Lise a dit…

Je ne suis pas l'Anonyme.

TaLou a dit…

Tu es trop drôle Lise!

Vraiment tu es priceless!

Je te crois que ce n'est pas toi. C,est que tu aies eu le réflexe de dire que pour une fois anonyme ce n'est pas toi, c'est ça qui n'a pas de prix!

Quel merveilleux personnage tu es!

bonne soirée!

TaLou
xxo


p.s. : l'idée de la pud était géniale Croco... pour le photographe qui ne traîne pas de rouleau d'extra avec lui par contre... pas fort !

:)

Lehcim a dit…

Et le syndrome de Stendhal au vu de la tour de Monsieur Eifel ? :-)

crocomickey a dit…

Faudrait que tu me rafraîchisses la mémoire mon cousin ! Me souviens pas !

Lehcim a dit…

C'est bien ce que je pensais, le coup du syndrome...
Me souviens pas qu'il disait !!!
Tu l'as pourtant tellement bien décrit ; de la plume grand cru :

http://crocomickey.blogspot.com/2008/11/flotter-devant-la-tour-eiffel.html

T'inquiètes, j'suis tout pareil !

crocomickey a dit…

C'est ton Stendhal qui m'a mêlé un peu. Bien sûr que je me souviens de cette béatitude devant la tour de monsieur Gustave. C'était d'ailleurs avec les mêmes amis et le même voyage... Merci pour le rappel !