samedi 18 juin 2011

Scoop sur Léveillée

Devant l'église Notre-Dame, Robert Charlebois nous sort un scoop sur son ami Claude Léveillée dont on s'apprête à célébrer les funérailles.

Dring Dring Dring que désirez-vous ?
Poutt Poutt Poutt Saint-Hubert Bar-B-Q !

C'est Léveillée qui a composé cette ritournelle publicitaire que nous chantons tous depuis 1961.

Une autre sorte d'hymne national .......

5 commentaires:

Accent Grave a dit…

J'apprends ça. C'est donc lui ça Dring Dring Dring.

On n'oublie pas ça ce genre de choses.

À chaque fois que je verrai un St-Hub, je penserai à lui.

Accent Grave

Accent Grave a dit…

Ce matin j'entendais à la radio que peu de jeunes connaissaient Léveillé. Ça vous étonne? Pas moi.

On enseigne à peu près rien de ce qui a pu se passer, ne serait-ce qu'hier, de plus, Léveillé n'est pas spectaculaire, ce fut un homme de contenu.

Comment voulez-vous connaître quelqu'un qui ne fait pas la Une.

On ne connaît pas nos auteurs, nos scénaristes, nos grands penseurs, nos grands musiciens... etc.

Accent Grave

crocomickey a dit…

Mais ils connaissant tous Justin Bieber et Marie-May !!!

crocomickey a dit…

Et je suis bien fier que ma fille soit une fan finie de Richard Desjardins ...

Zoreilles a dit…

Tout un scoop! Ça n'a pas été sa meilleure oeuvre mais ça a sûrement été sa plus payante, enfin je l'espère pour lui, parce que ça a marqué l'imaginaire du peuple québécois.

Ma fille, mon gendre et leurs amis connaissent bien les grands de notre époque à nous : Desjardins, Leclerc, Vigneault, Léveillée, Ferland, Gauthier, Brel, Brassens, et tellement d'autres, mais je suis consciente qu'ils ne sont pas représentatifs de leur génération. Et qu'ils n'ont pas appris ça à l'école non plus!

Ils ont leurs idoles à eux, plus contemporains : Loco Locass, Ariane Moffat, Bernard Adamus, Vincent Vallières, Martin Léon, etc.

Ce dont je suis le plus fière, c'est qu'ils écoutent de la musique en français, qu'ils apprécient les textes, tout en restant ouverts à ce qui se fait ailleurs et dans d'autres langues.

Concernant Léveillée, j'ai lu un vrai beau papier écrit par Stéphane Venne, (dans Le Devoir je crois) un véritable hommage au créateur, musicien, compositeur et parolier qu'était Claude Léveillée.