samedi 6 août 2011

Le connard

Le connard c’est moi. À l’occasion. Et de moins en moins souvent, devrais-je ajouter. Mais quand je fais le connard, je ne blesse ni indispose personne. L’anecdote qui suit date de quelques années et je vous la refile parce qu’elle m’est revenue en mémoire avant-hier quand je l’ai racontée à quelqu’un.

Chez le super fromager Hamel du Marché Jean-Talon, j’ai mon numéro et j’attends qu’on l’annonce. Une jeune fille le prononce et je m’approche.

- Avez-vous ça du Raillopul (prononcez à l’anglaise…)

- Comment vous dites ça ? me demande la demoiselle.

- Raillopul

- Je connais pas. Attendez …

Elle se dirige alors vers une collègue plus expérimentée et lui chuchote quelque chose à l’oreille. La collègue en question me regarde, s’approche et me demande …

- Vous appelez ça comment ?

- Raillopul, que je dis.

- Mmmm, me dit l’expérimentée. Je connais pas. Vous savez où c’est produit ?

Et moi de répondre avec ma face de crétin …

- C’est fait ici au Québec. Y en a qui appellent ça du … Riopelle.

Les deux filles ont ri (un peu) et ne m’en ont pas voulu. Le reste de l’échange s’est fort bien déroulé. Mais je me demande encore aujourd’hui ce qui me pousse à commettre ce genre conneries. Surtout qu’elles ne sont jamais préméditées. Ça sort comme ça, comme un flux incompressible au cerveau. Et la plupart du temps, je me trouve très drôle alors que ceux ou celles qui m’accompagnent me trouvent très … connard !

Attendez. Tiens une autre chez Hamel ...

La demoiselle est juste en face de moi. Je sais que je suis le prochain numéro. Elle nomme le chiffre et moi de hurler en levant la main tenant mon billet : "BINGO !". Avec ma voix de stentor, tout le monde a fait le saut dans la place, y compris particulièrement la jeune serveuse devant moi. Me trouvais tellement drôle !

7 commentaires:

Barbe blanche a dit…

J'aime faire à l,occasion, ce genre de farce, juste pour voir l'air ahurie des gens autour...

crocomickey a dit…

C'est probablement ce qui (sans le savoir) me stimule ...

Accent Grave a dit…

Le coup du Riopelle est bon, excellent, peut-être trop subtil pour bien des gens!

Quant au Bingo, ça je l'ai souvent entendu!

Chez Hamel justement, celui du Marché Jean-Talon, on dirait qu'il y a plein de gens qui passent, prennent un numéro et s'en vont! Il ya tellement de numéros «absents»!

Accent Grave

Note: Je préfère de loin le Hamel de l'avenue Mont-Royal, ils ont tout et c'est moins... pacté!

crocomickey a dit…

Sur l'Avenue, ils ont tout ... ce que toi tu veux bien consommer. Mais au Marché, il y a plus. Je ne me souviens pas des chiffres exacts, mais c'est plus élaboré. J'ai d'ailleurs rencontré le gérant sur l'Avenue pour cet article :

http://mont-royal.net/commerces/26/la-fromagerie-hamel-que-du-bonheur-_2282.html

Et puis, c'est plus agréable de se promener au Marché que sur l'Avenue, non ?

Lehcim a dit…

Si tous les "connards" te ressemblaient, faudrait changer le vocable et ça remettrait les poêtes à l'ouvrage !

Danie Blais a dit…

Bonjour,
Je suis la directrice des communications chez Hamel. Vous m'avez fait sourire avec votre commentaire. =)
Monsieur Crocomickey, contactez-moi SVP, j'aimerais vous faire sourire à mon tour. Rien que du gentil. =)
Danie Blais
danie@fromageriehamel.com

crocomickey a dit…

Le courriel est partie miss Danie ...