vendredi 9 décembre 2011

Contes Urbains, Cuvée no 17

Cette année, les Contes Urbains présentait un certain thème : les comédiens pour jeunesse de notre enfance devenaient les conteurs modernes dans les nouveaux locaux de La Licorne.

D'entrée de jeu, nous avons eu droit à Marcel Sabourin, le fameux Mandibule de la Ribouldingue. Sympathique à souhait, le cher Marcel n'a pas décroché la lune avec ce texte improvisé tout droit sorti de son cerveau "astral". En fait, ça n'était nullement un conte urbain dans la forme à laquelle nous sommes habitués. Mais, la réputation aidant, Marcel s'en est bien sorti et récolté sa part d'applaudissements.

Ensuite, madame Passe-Partout, Marie Eykel, nous est arrivée chiquement vêtue avec sa valise, prête à partir rejoindre son amie Maryse quelque part sur le globe. Un texte de Chrystine Brouillet qui a fait ressortir son côté matante branchée sur les vins et la bouffe de luxe. Personnellement, sur la centaine de contes que j'ai vu en 15 ans, je placerais celui-ci dans les hautes sphères de ma liste des ... contes insipides. Pas la faute de Marie Eykel mais au texte plattttte et sans punch.

Puis Fanfan Dédé, André Richard, est venu nous raconter sa sortie de prison et sa rencontre avec Bouboule. Très ordinaire avec un comédien hésitant souvent et maîtrisant mal son texte écrit au passé simple, un langage mal approprié pour un repris de justice !!! Je dois avouer que je savais d'avance que les trois premières prestations de cette cuvée se voulaient ordinaires et j'en remercie les critiques que j'avais lues à l'avance. Je savais que les trois derniers allaient racheter ce début ordinaire alors, vivement les autres !!!

Nous arrive alors la superbe Anne Casabonne venue nous réciter "Je les connaissais" de Michel Marc Bouchard, un habitué très efficace des Contes Urbains. La Casabonne a carrément assommé l'auditoire avec sa prestation. Ouf ! Des phrases et des phrases qui débordent à une vitesse ahurissante, dans un contexte hautement émotif, et pas une seule erreur, pas un seul bégaiement, pas un seul mot raté dans ce tsunami verbal. Rires fréquents de la foule, malgré le tragique, tellement elle parlait vite et sans bavure de ses voisins affectés par le drame. Chapeau pour cette performance magistrale.

Puis la Souris Verte est arrivée. Louisette Dussault s'implique dans le conte puisque c'est d'elle et sa soeur jumelle dont il est question dans "Les cagoules rouges", une bande de féministes québécoises totalement anonymes et totalement ... heavy ! La foule adore les confidences de la belle ... septuagénaire qui nous raconte même que, ben saoule et debout sur une chaise, elle avait chantée la célébrissime chanson mythique ... en se trompant d'animaux. Du bonbon !

Ensuite, pour la finale, est arrivé un espèce de malade mental que vous pouvez voir ci-après : Jean-François Gaudet !

Sur un texte halluciné de Fabien Cloutier (Ousqu'yé Chabot et Scottstown), Gaudet nous a raconté ses péripéties sexuelles gaies avec son Denis. Je vous le dis tout de go : des rires aux dix secondes pendant 25 minutes. La blonde-rousse en est sortie totalement essoufflée d'avoir tant ri. Vulgarité extrême totalement acceptée par l'auditoire et la création d'un nouveau verbe hautement comique : "Va-t-il me ... feller ?". Et la chanson d'amour (sur un air de Cat Stevens) a complètement étourdi le pauvre spectateur de la première rangé qui s'est vu imposer le rôle du fameux Denis. Mon chum Sly (qui vit désormais à Rimouski) avait subi le même sort la semaine dernière sous les yeux moqueurs de sa mère et sa Shirley ... Et la binette innocente de Jean-François Gaudet, obsédé pas l'aspect hygiénique des sodomies qu'il subissait. Que des sourires dans le visage des spectateurs quittant la salle. Ça veut tout dire !

26 commentaires:

TaLou a dit…

L'année prochaine conté ( Non pas de faute ici ) sur ma présence...


:)))

crocomickey a dit…

On va essayer de s'en rappeler ... :-)

Le factotum a dit…

Merci pour l'excellent "conte" rendu.
À donner le goût de descendre au Sud.

Lise a dit…

Ce n'est pas ma tasse de thé, à bien y penser, mais je suis contente pour toi et ta blonde/rousse. À chacun ses plaisirs, et si nous avions tous les mêmes goûts, il n'y aurait rien à dire et la vie serait très plate.

Zoreilles a dit…

Je suis donc bien contente de te connaître à matin! Non mais t'sais, les Contes Urbains, c'est trop loin de chez nous pour que je puisse y assister mais cette année particulièrement, avec les comédiens qui ont accompagné notre enfance, je me trouvais tellement loin de Montréal...

Et voilà que tu nous y amènes, avec ton billet. J'avais l'impression d'être là. Merci beaucoup Croco.

Anecdote : J'ai eu l'occasion d'avoir une conversation avec Louisette Dussault il y a peut-être 18 mois, lorsqu'elle jouait le rôle principal dans une pièce que j'ai adorée et sur laquelle je devais écrire un papier, Une maison face au Nord. J'ai été conquise par cette dame extraordinaire d'énergie, d'humour, d'enthousiasme, de talent et de simplicité. C'est comme si on se connaissait depuis toujours. Je n'en suis pas revenue. Pis tellement belle, en plussssss!

étoile a dit…

Merci pour ce beau compte rendu. Dites moi es-t-il possible que nous des régions puissions avoir ce privilège d'aller voir et entendre ces comtes? Je ne sais pas si il y aura une tournée. Je serais la première à m'y rendre. Ces personnages de mon enfance me font encore rêver...

TaLou a dit…

j'entends mon frère répondre en citadin :

- C'est pour le 514 les contes urbains Que les 450 et les 819 se déplacent!!!

:)))))

étoile a dit…

oh mais il arrive souvent qu'on se déplacent vous savez...On se rend "en ville" en gros autobus,on se paye une grosse sortie.Mais on aime aussi recevoir dans nos régions. Disons qu'on se partage les "veudettes". Merci.

Anonyme a dit…

Où est l'auteur du blogue? Il n'a pas le temps, ou le goût de lire les commentaires et d'y répondre...ou a d'autres empêchements.

Les blogues sont à l'agonie, ça on le sait...alors il faut faire avec.

Et ça devient de plus en plus décourageant de lire des blogues, certains auteurs autrefois prolifiques n'écrivant pratiquement plus. Facebook, Twitter, ou il faut l'espérer, la vraie vie et l'entourage réel, ce qui importe le plus demande toute l'attention...

C'était ma montée de lait! Who cares!

Lise

Anonyme a dit…

Croco,

ce dernier commentaire étant écrit en espérant qu'il ne se passe rien de grave dans ta vie il va sans dire...

Lise

TaLou a dit…

Je vais vous donner une petite mise à jour... Le blogueur s'est fait voler son ordinateur... et sa caméra... Vol par infraction dans sa propre maison...

Il devrait être en mesure de réintégrer la blogosphère quelque part vendredi ou samedi...

Voilà, vous le savez!

Le factotum a dit…

Merci Talou pour l'information!

Lehcim a dit…

Inqualifiable et revoltant :-(((

Zoreilles a dit…

Maudits voleurs! Oui c'est choquant mais j'aime quand même mieux ça, malgré tout, qu'un ennui de santé pour Croco...

Quelque part, je suis un peu soulagée, je commençais à me demander...

Était-il assuré pour vol? J'espère que oui. Dans ce temps-là, c'est du trouble, mais au moins, on ne perd pas tout. Ce sont ses outils de travail en plussssss.

Lise a dit…

Talou,

merci pour l'information, c'est désolant. Le vol, il n'y a rien de plus insultant, enrageant. Comme Zoreilles j'espère que Croco est assuré. Au moins ce n'est pas sa santé, mais un vol dans sa propre maison ça cause de l'angoisse, sans parler de la colère.

On l'aime ton grand frère Talou, et on s'inquiète lorsqu'il n'est pas là!

TaLou a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
TaLou a dit…

Je lui ai dit que vous êtes informés. Ça sera peut-être un peu plus long que prévu . La dispo de son conseiller en ordi rend l'achat de remplacement difficile.

Je vous donne d'autres nouvelles si ça s'éternise encore.

:)))

Lise a dit…

Talou,

nous attendrons le retour de Croco, maintenant que nous sommes informés. C'est déjà bien assez difficile pour lui d'avoir subi le vol de son ordinateur, caméra et quoi d'autre...

C'est désolant, et au moins je sais que grâce à sa famille il sera entouré d'amour et réconforté en ce temps des fêtes par vous tous. Merci à toi de nous avoir mis au courant!

étoile a dit…

Je suis vraiment désolé pour vous Crocomickey.

crocomickey a dit…

Me vla sur la plogue !!!

Zoreilles a dit…

Contente de te voir... plogué!

Ça va?

crocomickey a dit…

Ca va ! Me reste a trouver un clavier kliss. Celui qu on m a prete est europeen !!!

Lehcim a dit…

Le mien aussi ; y va bien :-)
Good to see you !

crocomickey a dit…

Apres quelques heures de recherche, j'ai pas encore trouve les accents aigus graves et circonflexes !!!

Yanting Fang a dit…

fangyanting20150710
cheap jordans uk
jordan femme
louis vuitton sito ufficiale
kate spade bags
abercrombie and fitch
retro jordans
tory burch outlet
ray ban glasses
coach outlet store online
pandora bracelets
coach factory outlet
louboutin pas cher
burberry scarf
nike blazer high
tory burch outlet online
cheap ray ban sunglasses
coach outlet store online
oakley outlet
michael kors bags
gucci handbags
gucci borse
michael kors purse
ed hardy clothing outlet
gucci handbags
fitflops sale
michael kors handbags
louboutin femme
sac louis vuitton
air max 2015
ralph lauren uk outlet
toms outlet store
oakley sunglasses outlet
mcm bags
coach outlet
kate spade new york

Fangyaya a dit…

michael kors outlet
ray ban sunglasses
jordan 3 infrared
louis vuitton outlet
gucci outlet
ralph lauren outlet
asics shoes
jordan concords
coach outlet
lebron 12
celine outlet
toms shoes outlet
oakley sunglasses
christian louboutin sale
louis vuitton handbags
tory burch outlet
michael kors outlet
michael kors outlet clearance
ghd hair straighteners
true religion
hollister outlet
louis vuitton
coach outlet online
retro jordans
louis vuitton outlet
nfl jerseys wholesale
michael kors handbags
jordan retro
christian louboutin
air jordan 13
abercrombie & fitch
oakley outlet
burberry outlet online
nike uk
michael kors outlet online
designer handbags
michael kors outlet clearance
nike blazers
true religion jeans
toms shoes outlet online
20167.5chenjinyan