jeudi 5 mai 2011

Ma petite soeur ...

C’est Louise. Tantôt, sur son blogue, elle nous a conté une aventure un peu (beaucoup) dramatique qu’elle a vécue en février 2009. Une violence entre automobilistes qui a connu sa conclusion cette semaine devant un juge. J’ai appris l’histoire en la lisant sur son blogue. Jamais ne m’en avait-elle glissé un mot lors de nos (trop rares) rencontres. Elle manie bien la plume ma soeurette et son texte nous fait saisir toute la subtilité des sentiments qui peuvent nous habiter dans de telles circonstances.

Je vous suggère d’aller prendre connaissance de cette « anecdote » et sa résultante en vous posant la question : Comment aurais-je réagi ?

Les commentaires qui suivent le texte vous inspireront peut-être, mais malgré ma perception plus vindicatrice, je sais que Louise a raison et j’admire autant sa bravoure initiale que l’empathie et la compréhension qui ont guidé sa conclusion.

Je suis fier d’être ton frérot Lou.

Le texte est ICI.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui Croco, tu as mille et une rasons d'être fier de ta soeur. J'ai lu son billet et n'en reviens pas; jamais je n'aurais osé ce qu'elle a fait (et bien fait !).

Bravo TaLou, et c'est à des années lumières loin de l'attitude que j'aurais eu; la mienne aurait été celle d'une rate courant à toute vitesse vers son trou se mettre à l'abri loin du danger...

lise

crocomickey a dit…

Moi, sans aller affronter le gars et vouloir le planter (je suis pas très bon là-dedans ... et même trouillard), j'aurais été plus vindicatif devant le juge. Sagesse de ma soeur. Sagesse pertinente devrais-je ajouter.

Zoreilles a dit…

Moi aussi, je suis fière de... ta Lou!

C'est une gagnante!